Partenariats industriels

L’ESPCI Paris a toujours privilégié les relations industrielles - en enseignement, mais aussi en recherche. D’une part, les élèves-ingénieurs et étudiants de master et de mastères formés à l’École sont, pour la plupart, de futurs cadres de l’industrie ; d’autre part, les recherches menées dans ses laboratoires trouvent in fine des applications dans le domaine industriel. Dans ce domaine, les Chaires d’enseignement et de recherche représentent la forme la plus élaborée de ces interactions étroites, nombreuses et fécondes.

L’ESPCI Paris forme, par la recherche, des ingénieurs innovants pour l’industrie : dans cette perspective, les partenaires industriels de l’École ont clairement exprimé leur souhait que la formation des élèves-ingénieurs continue d’être axée sur leurs compétences scientifiques et technologiques : ils ont un besoin accru d’experts scientifiques pour développer la recherche et l’innovation qui sont les garants incontournables et essentiels de leur compétitivité au meilleur niveau mondial.

En parallèle, la recherche à l’ESPCI Paris a une vocation originale dans le paysage français : c’est une recherche fondamentale qui aspire à l’excellence dans des domaines scientifiques majeurs, en lien très fort avec le monde industriel et qui est régulièrement source d’inventions pratiques importantes. Découvrir et inventer sont ainsi les moteurs de l’activité scientifique, au cœur à la fois du monde académique et du monde industriel.

Forte de sa recherche fondamentale et pluridisciplinaire, l’École est à même de répondre à des problèmes complexes rencontrés dans le monde industriel : par exemple, les chercheurs de l’École ont développé des voies de synthèse d’agents thérapeutiques à la fois plus concises, plus économiques, et plus respectueuses de l’environnement ; des méthodes de mesure mécanique non destructives de tissus internes ; des chambres d’observation d’écoulements hydrodynamiques autour de véhicules en mouvement ; des matériaux à propriétés remarquables comme des élastomères auto-cicatrisants ; des détecteurs ultrasensibles à base de matériaux supraconducteurs ; des méthodes d’intelligence artificielle pour la reconstitution de la parole par des personnes aux capacités vocales déficientes ; le développement de la bio-analyse pour la détection de molécules complexes avec des outils biologiques ; des techniques pour fabriquer des "caviars" aux goûts étonnants pour la gastronomie, etc.




ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris