Prestige

Plus de 125 ans après sa fondation, les ambitions de l’ESPCI Paris sont toujours fondamentalement axées sur son excellence et sa réputation scientifique, qui s’est construite dans la durée : c’est en effet la notoriété de l’École qui lui permet d’attirer les meilleurs pédagogues et les meilleurs chercheurs. En retour, ceux-ci contribuent à renforcer encore le prestige de l’ESPCI Paris.

Le fait que les prix Nobel reçus par les scientifiques de l’ESPCI Paris aient été décernés à la fois en physique et en chimie est emblématique de la culture de transdisciplinarité de l’École. De surcroît, la diversité des liens qui associent les lauréats à l’École (chercheur, maître-assistant, ingénieur diplômé, directeur, professeur associé) atteste de la capacité de l’ESPCI Paris à attirer les plus grands esprits scientifiques novateurs de leur temps, quelle que soit leur fonction.

  • Marie Curie faisait ses recherches à l’ESPCI lorsqu’elle reçut le prix Nobel de physique en 1903 pour la découverte du radium.
  • Pierre Curie était Maître Assistant à l’ESPCI lorsqu’il reçut lui aussi le prix Nobel de physique en 1903 pour la découverte du radium.
  • Marie Curie reçut un second prix Nobel en 1911, en chimie, pour la purification du radium par des techniques électrochimiques.
  • Frédéric Joliot-Curie, ingénieur diplômé de l’ESPCI, reçut le prix Nobel de chimie en 1935 pour avoir été le premier à démontrer la radioactivité artificielle.
  • Pierre-Gilles de Gennes occupait la fonction de Directeur de l’ESPCI lorsqu’il obtint le prix Nobel de physique en 1991 pour ses recherches sur les cristaux liquides et les polymères. Dans son éloge, le Comité Nobel a fait référence à Pierre-Gilles de Gennes comme « le Newton de notre temps ».
  • Georges Charpak était professeur à l’ESPCI lorsqu’il reçut le prix Nobel de physique en 1992 pour ses travaux sur les détecteurs utilisés dans les expériences de physique de particules : chambres à étincelles, chambres à fils proportionnelles et chambres à dérive (chambres de Charpak).



ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris