Soutenance de thèse, Joachim Delannoy

  Version imprimable de cet article RSS
20 septembre 14:00 » 16:00

vendredi 20 septembre à 14h dans l’amphithéâtre Durand

(bâtiment Esclangon, campus Pierre et Marie Curie).

Présentation des travaux intitulés "Les surprises de la montée capillaire" (en français).

Résumé : La montée capillaire est l’une des illustrations les plus remarquables des e ets de la tension superficielle. L’expérience la plus simple pour observer ce phénomène consiste à amener un tube de petit diamètre au contact d’un liquide mouillant. On observe alors le liquide monter spontanément à l’intérieur du tube, jusqu’à atteindre une hauteur qui peut aller jusqu’à plusieurs centimètres. L’apparente simplicité de la montée capillaire dans un tube en a fait une expérience modèle pour étudier l’imprégnation d’un liquide dans un milieu confiné. Après plus de trois siècles d’études, la montée capillaire est aujourd’hui un phénomène bien caractérisé, mais certains mécanismes restent encore mal compris. Nous partons de cette expérience modèle pour approfondir (expérimentalement et théoriquement) trois aspects des mécanismes d’imprégnation lorsque le rôle de l’interface est prépondérant : la dissipation au niveau de la ligne de contact, l’e et du revêtement et l’impact des propriétés mécaniques du substrat.

Mots clés : montée capillaire, capillarité, imprégnation, ligne de contact, revêtements de surfaces





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris