Chutes et trouvailles célestes : des météorites aux astéroïdes

  Version imprimable de cet article RSS

Contact

Sylvain Gilat
sylvain.gilat (arobase) espci.fr

Émeric Fisset
emeric.fisset (arobase) wanadoo.fr

Accès

ESPCI ParisTech
Amphithéâtre Paul Langevin
2e étage
bâtiment N (au fond de la cour, sur la gauche)
10 rue Vauquelin
75005 Paris

27 février 2013 19:30 » 21:00 — Amphithéâtre Paul Langevin

par Jean-Pierre Luminet

Aux yeux du néophyte, les météorites ressemblent à d’ennuyeux cailloux. Pourtant, des centaines de « chasseurs » passionnés, qu’ils soient amateurs ou professionnels, sillonnent les déserts du monde entier à la recherche de ces seules roches qui ne soient pas d’origine terrestre. La plupart sont des fragments d’astéroïdes ; quelques-unes ont été arrachées à Mars ou à la Lune par de violents impacts ; d’autres se sont formées en même temps que les planètes. Certaines explosent en traversant l’atmosphère, comme celle qui a ravagé la forêt de la Tunguska, dans le bassin de l’Ienissei, en 1908, quand d’autres atteignent le sol. Notre planète porte de nombreuses traces d’impact sous forme de cratères plus ou moins effacés, allant de quelques mètres à 300 kilomètres.
Les météorites nous apportent donc un témoignage direct sur l’enfance du système solaire, voilà quatre milliards et demi d’années. Mais leur rôle pourrait bien être plus essentiel encore. Elles ont ensemencé la Terre primitive en molécules organiques. Elles sont à l’origine de la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années. Ou encore, sous la forme d’astéroïdes tueurs, elles représentent une menace sérieuse pour l’avenir de notre planète. À quelles conséquences pourrions-nous avoir à faire face ? Quels sont les plans de bataille et les systèmes de surveillance mis en œuvre par les autorités et les instituts de recherche ? Et surtout, existe-t-il des armes pour affronter le péril ?

Cette conférence fait partie du cycle "Science et conscience", organisée conjointement avec la Société des Amis de Julie Boch et la librairie Transboréal.

Attention, ces conférences sont payantes :
- 6€ pour le grand public ;
- 4€ pour les adhérents de la Société des amis de Julie Boch ;
- gratuit pour les étudiants de Paris Sciences et Lettres.

Le programme complet du cycle est disponible sur le site de Transboréal.





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris