Un environnement idéal pour les start-up

  Version imprimable de cet article RSS

PC UP, l’incubateur de start-up de l’écoleCréation d’entreprises

Rencontre avec Jean-Baptiste Hennequin, Secrétaire Général de l’école également en charge de l’incubateur de start-up de l’ESPCI Paris.


Qu’est-ce qui favorise l’incubation d’entreprises au sein de l’école ?

La liberté de l’ESPCI a été préservée de l’asphyxie bureaucratique, cette figure si bien décrite
par F.A Hayek dans La route de la servitude, qui a tant nui à la valorisation de la recherche dans notre pays. Grâce à la Ville de Paris, une tutelle qui a accordé une grande autonomie à la direction de l’ESPCI, il n’existe pas de figure immense et tutélaire qui prétend dicter à chaque chercheur avec qui et comment il doit déposer son brevet. À l’ESPCI, le principe est que le chercheur décide librement l’organisme valorisateur de ses inventions. Culturellement, les chercheurs de l’ESPCI sont proches de l’industrie avec laquelle ils aiment travailler. Des exemples de réussites entrepreneuriales ont créé des vocations.

On parle de trois start-up par an

Oui mais ce rythme s’est accéléré ces trois dernières années en raison de deux phénomènes : l’effet local “Institut Pierre-Gilles de Gennes en microfluidique” qui attire les meilleures start-up du domaine vers l’incubateur de l’ESPCI et l’effet global “start-up” qui conduit les meilleurs scientifiques et ingénieurs à se lancer dans l’aventure. L’environnement scientifique de la montagne Sainte-Geneviève est un des plus denses du monde.

Quelle est la place de ces sociétés au sein de l’école ?

Toutes les sociétés incubées disposent d’un accès à l’ensemble des infrastructures scientifiques de l’école pendant une période d’incubation de trois ans, renouvelable une fois pour une année. L’ESPCI gère directement l’incubateur au moyen d’une équipe dédiée qui développe trois axes originaux d’accompagnement :
• Le développement des relations entre les start-up incubées et les laboratoires de l’école. Les plus grandes découvertes naissent de rencontres inopinées que l’ESPCI crée au moyen de temps forts start-up/scientifiques.
• Les relations entre les laboratoires et les élèves- ingénieurs et la stimulation de l’entrepreneuriat étudiant.
• L’aide au montage de projets partenariaux de recherche-développement entre les start-up, les industriels et les laboratoires publics.





ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES DE LA VILLE DE PARIS
10 Rue Vauquelin, 75005 Paris